Interview de Sarah Piron diplômée du Mastère Direction Artistique Digitale & Publicitaire de l’ECV Paris

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’ECV en vous proposant une interview de Sarah Piron diplômée du Mastère Direction Artistique Digitale & Publicitaire de l’ECV Paris.


Quel est votre parcours et quelles formations avez-vous réalisées à l’ECV ? 

Listen beautiful relax classics on our Youtube channel.

Après un bac scientifique et une envie irrésistible de dessiner plutôt que de plancher sur des mathématiques, j’ai intégré la classe préparatoire de l’ECV Paris en 2016. J’ai ensuite continué ma formation à l’ECV avec un Bachelor en Design Graphique. Puis, je me suis spécialisée avec un Mastère en Direction Artistique Digitale & Publicitaire dont je suis sortie diplômée cette année. 

Qu’êtes-vous venue chercher à l’ECV en suivant ces formations ?

Je cherchais avant tout à poursuivre des études dans un domaine stimulant et créatif, loin des bancs traditionnels du lycée. Je suis entrée à l’ECV avec un fort intérêt pour le milieu de la publicité, sans avoir une idée très claire de ce en quoi consistait la direction artistique. Je crois que j’avais juste envie de suivre une formation dans laquelle je me sente bien et où je puisse faire ce que j’aime, comme de l’illustration et de la photographie, etc., et cela, sans attendre d’avoir fini mes études. Et c’est mission réussie ! 

Diplôme d’un étudiant.

Quel est votre poste actuellement et qu’est-ce qui vous intéresse dans votre métier actuel ?

Aujourd’hui, cela fait un mois tout juste que j’ai été embauchée en « team créatif » chez Proximity TBWA avec une autre étudiante de ma promotion de l’ECV. Je suis conceptrice-rédactrice : je crée des concepts publicitaires et m’occupe de la partie rédactionnelle des campagnes (scripts de films, accroches publicitaires, etc.), mais je continue aussi à faire de la direction artistique sur les projets. Je suis à la recherche de nouvelles idées, autant sur le plan conceptuel que sur le plan graphique, et je suis sans cesse à l’affût des nouvelles tendances dans tous les domaines ! Je trouve cette double possibilité stimulante !

En quoi votre formation vous a-t-elle préparée à la réalité professionnelle de votre métier ?

La formation que j’ai suivie à l’ECV a été d’une grande aide. Tout d’abord, parce que nous n’avons brûlé aucune étape : des bases du dessin à la création de campagnes publicitaires 360° en passant par l’apprentissage des logiciels de PAO. Nous avons eu une vision transversale des métiers de la publicité. Et le Mastère nous a tout particulièrement permis d’être préparés à la vie professionnelle. Nous devions par exemple rendre nos travaux au même rythme que celui des agences. Nous avons bénéficié d’intervenants qui ont une vision actuelle du métier et des workshops avec des intervenants étrangers venant par exemple d’Angleterre.

Concrètement, comment cela se manifeste dans votre activité professionnelle ?

En plus de m’avoir appris les bases techniques, comme l’utilisation des logiciels, l’harmonie de couleurs, la mise en page, etc., les intervenants de l’ECV m’ont appris à mener une veille créative permanente, à structurer mes idées et à faire émerger des concepts disruptifs. Tout cela est un réel enjeu dans mon activité professionnelle. Cela me permet d’être constamment attentive à tout ce qui nous entoure et être capable de mobiliser ce que je détecte pour imaginer des campagnes qui “claquent”. J’ai développé une capacité d’analyse des briefs clients qui me permet de viser juste !

Diplôme d’un étudiant

Qu’est-ce que votre école vous a enseigné ou transmis qui va au-delà de la technique et de la réalisation ?

Être créatif, c’est bien, mais le but, c’est avant tout d’être compris par le public à qui l’on veut transmettre un message et de susciter des émotions. Et ça, même avec du talent, ça s’apprend. À l’ECV, on apprend non seulement à travailler en équipe, à savoir mener un projet, mais aussi à faire aussi preuve d’écoute. Chacun a sa propre vision à apporter, ses propres compétences techniques. Il faut savoir composer avec différentes personnes pour faire grandir le projet.

Quel est le cours de votre formation qui vous a le plus passionnée?

Difficile de n’en citer qu’un, j’ai sincèrement adoré les cours de ma dernière année de Mastère, bien qu’ayant été en grande partie en distanciel à cause du COVID. Les intervenants sont de qualité et j’ai d’ailleurs gardé contact avec un bon nombre d’entre eux. S’il fallait choisir un seul cours et je pensais ne jamais dire cela un jour, je dirais que les cours théoriques de culture publicitaire ont été ceux qui m’ont le plus passionnée. Ils m’ont permis de connaître une grande partie de tout ce qu’il y a à savoir au sujet de ce milieu si particulier qu’est la publicité. J’ai aussi beaucoup apprécié les cours de conception-rédaction grâce auxquels j’ai découvert mon métier actuel !

Quelle a été pour vous la chose la plus importante dans votre parcours à l’ECV ?

“Moi si je devais résumer ma vie avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres”. À tous points de vue, je suis assez d’accord avec Édouard Baer.  L’ECV m’a permis de rencontrer : mon premier binôme créatif qui a contribué à la réussite de mes études, des amis avec qui, aussi, je partage des projets en freelance, des intervenants qui ont été et sont toujours d’un vrai soutien dans ma vie professionnelle et enfin mon binôme actuel grâce à qui j’ai fait un stage de fin d’étude génial. Cela nous a permis, à mon binôme et à moi-même, de décrocher nos premiers emplois.

Diplôme d’un étudiant.

Quel projet, que vous avez pu mener et réaliser dans le cadre de vos études à l’ECV, vous a le plus marquée ? 

Mon projet de fin d’études sans aucun doute. Je n’avais pas une grande attente par rapport à celui-ci et j’étais plutôt mal partie au tout début pour être honnête. Je ne savais pas trop où aller. Comment faire un projet qui synthétise au mieux ma formation et qui me représente ? À force de tourner en rond, j’ai fini par trouver : j’allais faire un projet sur un sujet que je n’aime pas avec pour but d’apprendre à l’aimer. J’ai donc prototypé une application qui permet aux nouvelles générations de s’intéresser à l’histoire de France et lui redonner vie à celle-ci grâce à des outils digitaux et à un principe de réseau social ! Cela a tellement plu au jury et autour de moi que j’ai décidé de poursuivre l’aventure pour essayer de la faire développer. Affaire à suivre…

Quelles surprises vous a réservé votre formation ?

Listen beautiful relax classics on our Youtube channel.

Les rencontres que j’ai pu faire et mon projet de diplôme. Même s’il y a toujours des imprévus, des projets qu’on apprécie moins, des matins où l’on n’a pas envie de se lever et des différends sur certains rendus, j’ai eu la chance d’avoir de bonnes surprises tout au long de ma formation et de pouvoir dire aujourd’hui que je fais ce qui me plaît ! 

En trois mots, comment qualifier vos années d’études à l’ECV ?

Je dirais, littéralement en trois mots, « Ça manque déjà » !


Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’ECV


Liens utiles

Site web de l’ECV
Instagram de l’ECV
Facebook de l’ECV

Linkedin de l’ECV
Twitter de l’ECV

Chaîne Youtube de l’ECV

The post Interview de Sarah Piron diplômée du Mastère Direction Artistique Digitale & Publicitaire de l’ECV Paris appeared first on étapes:.

Source: etapes

No votes yet.
Please wait...
Loading...