L’architecte John Pawson invite à une nouvelle pause

Le festival Design Indaba, porté par la devise « a better world through creativity », s’est déroulé à Cape Town du 27 février au 1er mars dernier. L’équipe d’étapes: y était et vous propose une sélection de projets, témoignant de la profusion créative et de l’éclectisme de l’évènement.

L’architecte John Pawson a conçu plusieurs espaces de contemplation, par exemple le monastère de Nový Dvinr en République Tchèque et l’église Saint-Moritz, en Bavière.

photo de Felix Friedmann

Un nouveau lieu dédié à la contemplation

À Design Indaba, l’anglais dévoile un nouveau projet dédié à la méditation : la Wooden Chapel. C’est l’une des sept nouvelles haltes de repos, commandées par les fondations Siegfried et Elfriede Denzel, le long d’une piste cyclable traversant la forêt bavaroise. La conception des six autres lieux de pause a été confiée à des architectes allemands.

S’appuyant sur l’idée d’ancrer son architecture dans la campagne environnante, et voulant maintenir le matériau proche de son état naturel, Pawson développe son concept sur l’utilisation de bois. Il empile 61 troncs d’arbres de Douglas, fourni par la société danoise Dinesen, avec laquelle Pawson collabore depuis plus de 20 ans. Coupés en grosses poutres rectilignes, ils forment une seule pièce unique, haute de plafond. Le sol de la chapelle est formé d’un socle en béton, ce qui maintient la structure à l’abri des intempéries. La lumière entre par des ouvertures minces et hautes s’étendant le long des deux grands côtés de la structure, comme des fenêtres à claire-voie. Il y a aussi une simple croix taillée dans l’un des murs d’extrémité et remplie de verre coloré.

photo de Eckhart Matthäus

Pour une architecture minimaliste

Figure de l’architecture minimaliste, John Pawson a théorisé sa vision dans l’ouvrage Minimum. Influencé notamment par un long séjour (4 à 6 ans) au Japon, il s’intéresse aux formes de spiritualité et imagine les architectures comme des espaces faits pour être le lis d’un retour à l’essentiel. Lorsqu’il évoque ses influences, il se réfère à l’architecture cistercienne, à celle des intérieurs des Shakers (une secte religieuse américain dont les principes directeurs étaient la simplicité , l’utilité et l’honnêteté), à celle des maisons de thé nippones du 16ème siècle. A contre-courant, ou précurseur, il est partisan d’un retour à la lenteur et à la simplicité.

The post L’architecte John Pawson invite à une nouvelle pause appeared first on étapes:.

Source: etapes

Rating L’architecte John Pawson invite à une nouvelle pause is 5.0 / 5 Votes: 1
Please wait...
Loading...