Through the Lens of Photographer Tom Hegen

Le photographe allemand résidant à Munich ne cesse de nous impressionner grâce à ses clichés pris du ciel et sa précision à rendre justice à la richesse de la Terre. Tout en offrant des photographies à couper le souffle, l’artiste visuel et designer graphique souhaite porter notre attention sur les conséquences, parfois déplorables et parfois sublimes, de la vie humaine sur la nature. Ses oeuvres accompagnées de riches informations sont de véritables chefs-d’oeuvre engagés et esthétiques. Rencontre.

Quel chemin vous a mené à devenir photographe?

J’ai étudié le design et la communication en Allemagne et au Royaume-Uni de 2011 à 2017. La photographie faisait partie de mes études, mais c’était toujours une passion à côté. J’ai donc commencé par la photographie de paysages classique (pour ne pas dire «romantique»), mais je me suis vite rendu compte que ces clichés très édulcorés ne représentaient pas l’environnement tel qu’il est. J’ai donc remis en question le terme de «landscasping» et tout ce que le domaine de la photo de paysage implique. Ainsi, je me concentre aujourd’hui sur les paysages qui montrent l’impact de la présence humaine sur la Terre.

Votre métier de graphiste influence-t-il vos photographies?

J’imagine que les gens peuvent reconnaître ma vision de designer graphique dans mes images, car beaucoup de mes photos sont basées sur certaines directives de base de l’art visuel telles que le contraste des couleurs, la règle des tiers ou encore la création de motifs. Notre besoin de tout organiser géométriquement pour réguler et contrôler nous rend, en quelque sorte, les concepteurs créatifs de notre environnement. Je me considère comme étant un journaliste visuel, immortalisant la production créative de notre société.

Vous prenez de saisissantes photos de paysages et des portraits, mais vous concentrez surtout votre travail sur des prises de vues aériennes impressionnantes…


Oui, je me concentre principalement sur la photographie aérienne, car c’est un moyen convaincant de documenter les conséquences de la vie humaine sur la Terre. Mon travail est très axé sur la recherche et j’aime inspirer le public en racontant des histoires grâce à ce type de photographie. Il y a deux raisons principales pour lesquelles je choisis de photographier depuis les airs. Tout d’abord, on voit tellement plus de choses! Prendre de la hauteur nous offre un aperçu du sujet qui n’est pas visible depuis le sol. Deuxièmement, j’aime le fait de pouvoir créer une proximité paradoxalement en m’éloignant de l’objet. C’est un contraste puissant.

Pour mes projets, j’utilise différents moyens et techniques comme des hélicoptères, des petits avions, des montgolfières ou des quadrocoptères pour réaliser mes projets. Pour moi, il ne s’agit pas vraiment de l’outil que j’utilise, mais principalement de l’histoire et du concept derrière les photos. Je passe d’ailleurs bien plus de temps à faire de la recherche que photographier ou me préoccuper de la technique!

Qu’est-ce qui vous pousse chaque fois à créer une nouvelle série?

Je m’intéresse énormément au concept de l’Anthropocène. C’est un terme utilisé par beaucoup de scientifiques suggérant que les humains, au cours des derniers siècles, sont devenus l’un des facteurs les plus importants influençant les processus biologiques, géologiques et atmosphériques sur la planète. Parmi les évolutions les plus importantes de l’époque Anthropocène figurent le changement climatique, le trou de la couche d’ozone dans l’Antarctique, l’élévation rapide du niveau de la mer, les modifications du paysage causées par les rivières ou encore la dégradation des matières premières.

Dans mes photographies, j’explore l’origine et l’ampleur de ces phénomènes pour comprendre les dimensions de l’intervention humaine dans les espaces naturels, ainsi que pour attirer l’attention sur la manière dont nous pouvons prendre nos responsabilités. Il y a encore de nombreuses histoires inédites sur ce sujet, et je voudrais me concentrer sur le sujet global de la relation entre les Hommes et la nature.

Quel est votre prochain projet?

Je me prépare actuellement à un voyage au Groenland et je suis déjà très enthousiaste! Je voudrais documenter l’effet du réchauffement climatique sur la calotte glaciaire de l’Arctique. Ce sera difficile d’accéder aux endroits où je souhaite prendre des photos, mais je reste optimiste.

Suivez Tom Hegen sur Instagram et son site web.





















Source: fubiz.net

Rating Through the Lens of Photographer Tom Hegen is 5.0 / 5 Votes: 4
Please wait...
Loading...