We Love Green : First Pictures of the Eco-Friendly Artistic Workshop

Le 10 et 11 juin 2017 se déroulera le festival We Love Green au Bois de Vincennes. L’une des particularités du festival est, comme son nom l’indique, son intérêt pour l’éco-responsabilité. Ainsi, les organisateurs ont eu l’idée d’inventer un nouveau modèle de création autour d’un décor grandeur nature, agrémentant le festival de jolies oeuvres éco-conçues. Pour encadrer cette démarche créative, des ateliers ont eu lieu afin de réaliser la scénographie et les différentes structures.

© Benoit Florençon

Ce laboratoire de création et lieu de résidence artistique rassemble pour cette 5ème édition, vingt collectifs d’étudiants, designers, architectes, scénographes et artistes. Ces derniers ont été sélectionnés par un jury présidé par JC de Castelbajac.

Toutes les matières mises à disposition pour les artistes proviennent d’un processus de récupération. L’objectif est donc de mélanger les arts tout en renforçant l’enjeux écologique du festival. En effet, comme l’explique Sarah Chayantz la Directrice Scénographie du festival « Le but du Workshop est de confronter les Résidents au monde professionnel qui les attend et de leur apporter leur première expérience valorisante. Dans notre gigantesque atelier de création ouvert pendant 2 semaines, les équipes du Festival accompagnent les étudiants ou jeune diplômés tout au long du processus de création et dans chaque étape de la réalisation concrète de leur projet jusqu’à l’exposition sur le festival. Ils en ressortent avec des bonnes eco-pratiques, une connaissance des matériaux, un réseau, l’expérience de construction et management d’équipes et une première pièce ou oeuvre ».


© Benoit Florençon


© Benoit Florençon

Pendant deux semaines, les résidents ont pu concrétiser leurs projets dans l’ancien Showcase à Paris, transformé pour l’occasion en un gigantesque atelier de création. Parmi les installations finales : quatre pavillons, sept projets mobiliers, cinq installations textile et deux restaurations d’oeuvres réalisées en 2015.

Douche sonore est le nom d’une de ces futures installations. Imaginée et réalisée par Les Miraud, un collectif de freelance ayant remporté l’appel d’offre, cette oeuvre a été réalisée en plusieurs exemplaires.  « Ces douches » permettront ainsi aux festivaliers de déambuler en dansant, agitant ainsi des tubes qui provoqueront du bruit. Cette idée leur est venue de la relation forte que les deux artistes ont évoqué entre la musique et la danse, permettant de sentir la musique, et de la vivre en posant une note musicale sur chacun des mouvements du corps. Les différents tubes tombant «du ciel» sont réalisés dans plusieurs matériaux : bambou, PVC et aluminium. Ces derniers sont peints exactement de la même façon afin de tromper le festivalier qui dansera en dessous, et qui ne pourra donc pas contrôler le son réalisé de façon totalement aléatoire.


© Benoit Florençon

« L’installation qui permet aux festivaliers d’imprégner leur corps de sonorités. » explique l’un des membres du collectif Miraud.


© Benoit Florençon

Dans un autre style d’installation, Piou-piou est l’oeuvre de deux étudiants de l’école LISAA, fan de Solange et Benjamin Clementine, tous les deux présents à We Love Green. Les piou-piou doivent leurs noms à leurs formes et leurs ressemblances aux oiseaux. Il s’agit de petits isoloirs aux formes d’igloos soutenus par des « pattes ». Ces constructions possèdent une ouverture pour entrevoir le ciel, le festival et ces festivaliers. Suivant les modèles, il s’agit d’un petit espace où l’on pourra se retrouver seul ou à deux. Ces « créatures » se veulent des points de rencontres, de photo-call ou encore de cache-cache.

Pour ces oeuvres, l’inspiration est venue des Yanomami, vivant en Amazonie. En effet, cette tribu nomade réalise d’énorme dôme à ciel ouvert à l’aide de matériaux récupérés dans la forêt. À leur départ, il n’y a donc aucune pollution et dégradation. 
Les deux étudiants n’ont pas utilisé les matériaux de la forêt mais des récupérations et des chutes de plastique qu’ils ont découpé sur mesure afin de réaliser les oeuvres.


© Benoit Florençon


© Benoit Florençon

Photo Booth aussi intitulé In the mood with flowers a été réalisé par quatre étudiants est une sculpture circulaire de 3,5 mètres de largeur entièrement réalisée en bois. Il s’agira d’un fond visuel pour la communication du festival devant lequel les festivaliers pourront se prendre en photo et le partager sur les réseaux sociaux. À travers cette oeuvre, les créateurs ont désiré faire passer deux messages : « faire se rencontrer les festivaliers » et « avoir un discours pédagogique et ludique ».

En effet, pour pouvoir prendre une photographie, il faudra demander à d’autres festivaliers de pédaler sur des vélos situés sur le côté, afin d’activer le système. De plus, les motifs représenteront des espèces de plantes en voie de disparition, répondant ainsi à la question pédagogique. Après le festival il n’est pas impossible que l’oeuvre se retrouve dans d’autres manifestations, notamment dans des « friches parisiennes d’été ».

Pour découvrir l’ensemble de ces oeuvres spécialement éco-conçues, rendez-vous à We Love Green du 10 au 11 juin prochain.


© Benoit Florençon


© Benoit Florençon


© Benoit Florençon


© Benoit Florençon












Source: fubiz.net

We Love Green : First Pictures of the Eco-Friendly Artistic Workshop Rating is 5.0 out of 5 based on 2 votes.
Please wait...

Leave a Reply