When Nature Takes Back Its Place

«Naturalia» est une série où la nature reprend ses droits avec une beauté saisissante, presque apaisante. Au coeur de plusieurs édifices à l’abandon, voire carrément en ruine, c’est une dualité entre l’ancien et le sauvage qui vient nous happer à l’aide du contraste entre verdure et béton.

Le photographe Jonk, basé à Paris, découvre l’exploration de lieux urbains abandonnés il y a plus de 15 ans, et c’est en photographiant métros, catacombes et d’autres faces cachées de la ville qu’il s’éprend pour ces tableaux vivants. «J’ai réalisé l’intensité des atmosphères et la beauté du spectacle du passage du temps: la rouille, les murs fissurés, la peinture qui s’écaille, les fenêtres cassées, la nature qui reprend le dessus créent des scènes incroyables, d’une grande photogénie. Pour moi, tout cela apparaissait comme une infinie poésie, dit-il. Avec le temps, mon intérêt s’est concentré sur ce qui m’est apparu le plus fort, le plus original, dans ce vaste sujet de l’abandon: les lieux repris par la nature. Il est presque magique de voir cette nature reprendre ce qui a été sienne, réintégrer par des fenêtres cassées, des fissures, les espaces construits par l’Homme puis délaissés, jusqu’à les engloutir totalement.»

«Naturalia», c’est aussi devenu un livre publié chez Carpet Bombing Culture qui rassemble plusieurs centaines de photos prises par le photographe à travers le monde sur le sujet. Suivez Jonk sur son compte Instagram.





















Source: fubiz.net

When Nature Takes Back Its Place Rating is 5.0 out of 5 based on 5 votes.
Please wait...

Leave a Reply