Through the Lens of Photographer Meaghan Ogilvie

Aquatique et intrigant, l’univers visuel de la photographe basée à Toronto Meaghan Ogilvie souhaite sensibiliser ses spectateurs à la relation vitale qui nous lie aux océans. Entre esthétique léchée et militantisme artistique, rencontre avec cette artiste dont les oeuvres ne peuvent pas nous laisser indifférents.

L’eau est omniprésente dans tes oeuvres. Pourquoi et comment est-ce devenu ta principale source d’inspiration et signature artistique?

J’ai commencé à photographier sous l’eau lorsque mon père a été diagnostiqué avec une atrophie multisystématisée. Le grand public ne connaît pas grand-chose sur cette maladie, alors j’ai utilisé la photographie dans un objectif de sensibilisation. La photo sous-marine était rare à l’époque et j’ai réalisé que je pouvais finalement combiner mes deux passions; l’eau et la photographie, dans un même projet. J’espérais créer des images mémorables qui attireraient l’attention des gens et cela a fonctionné. La série a été très exposée, j’ai donc pu parler de la maladie et j’ai rapidement été reconnue comme photographe aquatique.

J’ai toujours été impressionnée par l’eau en tout cas. J’adore ses nombreuses facettes et les sensations qu’elle procure. Je peux rester dans l’océan pendant des heures et quand j’en sors, j’ai le mal du pays! J’adore sa complexité, mais surtout, j’aime la façon dont elle relie tout et tout le monde. J’ai donc continué à photographier sous l’eau, j’ai voyagé et j’ai commencé à collaborer avec des femmes autochtones. Passer du temps avec ces femmes a changé mon point de vue sur la façon dont je voyais l’océan et a suscité en moi une urgence de le protéger. 

J’ai senti que je devais alors faire quelque chose d’ambitieux; créer des images au-delà du photojournalisme traditionnel qui utiliseraient à la place une esthétique unique avec pour protagonistes des humains et l’eau, afin de discuter de la problématique d’une nouvelle manière.

L’eau est ainsi devenue bien plus qu’une inspiration. Je me sens responsable de la protéger. Tout comme ma première série, j’ai appris que la beauté des images peut faire beaucoup pour attirer l’attention sur un problème. J’ai donc utilisé mon travail au cours des six dernières années pour collaborer à des projets de conservation des océans.

Qu’est-ce qui t’inspire à créer?

Le besoin de comprendre, d’explorer le monde autour de moi et d’inspirer les autres à faire la même chose.

Quelle est la prochaine étape pour toi?

Je suis dans une période très passionnante de ma carrière. Je vais voyager beaucoup plus et créer des nouvelles séries cette année. Je voudrais aussi utiliser d’autres médiums comme la sculpture et la projection mêlée à la photographie afin de raconter des histoires d’une nouvelle manière. Je prévois aller à Tulum et Tahsis pour travailler sur des installations et collaborer avec d’autres artistes et j’ai également très hâte à mon exposition en France, à Sarlat.

Suivez son compte Instagram.



















Source: fubiz.net

Rating Through the Lens of Photographer Meaghan Ogilvie is 5.0 / 5 Votes: 2
Please wait...
Loading...