Inside the #RunForTheOceans Event by adidas & Parley in Los Angeles

Like AWorkstation on Facebook

Le 8 juin a eu lieu la journée mondiale des Océans. À cette occasion, adidas et l’organisation Parley ont organisé un grand évènement à Los Angeles visant à éduquer et sensibiliser sur la préservation des océans. Nous vous révélions il y a quelques jours le programme des activités, dont le point central était le lancement de la course #RunForTheOceans.

Fubiz était présent avec le photographe Eliott Fournié dans le magnifique cadre de Los Angeles, pour vous faire revivre cet événement de l’intérieur.

La première journée était rythmée par les conférences de personnalités telles que Mike Long, directeur des opérations de Parley, Emily Penn artiste et skipper et Hanli Prinsloo, freediver sud-africaine et fondatrice de la fondation I Am Water. Le temps d’un trajet en bateau pour rejoindre l’île de Santa Catalina, chacune de ses figures importantes de la cause des Océans a pu s’exprimer sur l’importance et l’urgence de se mobiliser.

“De nos jours, la question n’est pas seulement de protéger les baleines ou les océans, c’est aussi de nous protéger. Le plastique fait partie de notre chaîne alimentaire. Le poisson le mange, nous mangeons le poisson et nous le donnons à manger à nos enfants. Il est temps de créer le changement, de commencer à chercher de réelles solutions pour protéger la prochaine génération.”

Mike Long, Directeur des Opérations de Parley.

Sur l’île de Santa Catalina, le rendez-vous était pris pour un cours de respiration, dirigé par Hanli Prinsloo. L’objectif de ce cours initiatique à l’apnée : prendre conscience de son corps. La freediver a ensuite donné rendez-vous en milieu sous-marin pour entrer en contact avec l’écosystème qu’elle côtoie au quotidien. Un cadre parfait pour montrer l’importance de la pédagogie et de la communication en faveur de la protection des océans.

“Tout le monde doit commencer à prendre conscience que tout ce que nous faisons peut être fait dans un but précis et peut être fait avec du sens. Que vous soyez banquier, enseignant ou journaliste, quoi que vous fassiez, votre action, votre décision, vos messages comptent. L’important est de toujours remettre le sujet sur la table”

Hanli Prinsloo, freediver et fondatrice de la fondation I Am Water.

Le surfeur péruvien de grosses vagues Gabriel Villaràn était aussi présent pour s’exprimer sur la manière dont il se mobilise, en tant que surfeur et usager quotidien des océans, lors de ses compétitions autour du monde. De la même manière qu’Hanli Prinsloo, Gabriel Villaràn vit en harmonie avec les océans. Quotidiennement il est en contact avec cet élément si précieux pour l’équilibre naturel. Au Pérou il s’engage auprès des écoles et des universités pour participer à l’éducation et à l’instruction des jeunes populations en matière d’écologie et de protection de l’environnement.

“ Nous avons besoin de gens connus comme des sportifs, des politiciens et des leaders dans d’autres domaines. Les médias sociaux sont puissants et les gens suivent les leaders, les athlètes, les musiciens. Le point de départ est d’être proche de ces personnes importantes et de les impliquer. Ils peuvent faire passer les bons messages.”

Gabriel Villaràn, Peruvian Big Waves surfer.

Cet événement fut également l’occasion pour adidas de présenter son partenariat avec Parley, qui a débuté en 2015. La marque aux trois bandes a imaginé une gamme de sneakers et textiles destinés à la pratique sportive, et élaborés à partir de déchets plastiques collectés avant qu’ils ne soient jetés dans les océans, puis transformés en Parley Ocean Plastic™. Au travers de cette action, adidas offre une voie importante à la cause de la protection des océans.

Par le sport et sa présence à échelle mondiale, la marque a le pouvoir de faire changer les mentalités et notre vision. A travers sa communication, adidas a la possibilité d’éduquer ou encore de diffuser un message auprès des sportifs de tous niveaux notamment à l’aide de la communauté Runners World Wild. Matthias Amm, directeur de la catégorie de produits adidas | Parley, a également profité de cet événement pour rappeler la volonté d’adidas de se mobiliser et d’impliquer l’ensemble de sa communauté en faveur de cette cause. Ce partenariat ouvre la voie à l’investissement de la marque dans l’éco-innovation sur le long terme.

« Nous voulons lutter contre le plastique qui pollue les océans avec des solutions créatives et pratiques comme les chaussures, et passer au niveau supérieur. C’est plus qu’un partenariat avec Parley, nous voulons nous nourrir les uns les autres et apprendre les uns des autres pour créer un véritable réseau. »

Nick Maas, directeur de la stratégie pour le sport chez adidas.

Ces deux jours d’événement se sont conclus par l’activation phare : #RunForTheOceans.
A travers ce mouvement mondial de running, adidas et Parley se mobilisent et sensibilisent tous les runners autour de la planète. Via l’application Runtastic, qui en plus de compter les kilomètres, dispose d’une dimension sociale en connectant les utilisateurs entre-eux. Les sportifs sont donc invités à courir du 8 juin au 8 juillet pour soutenir l’action du programme Parley Ocean Plastic.

En s’unissant autour d’un événement sportif, les participants vont pouvoir répandre la bonne parole et sensibiliser au fil des kilomètres. Pas moins de 12 courses sont organisées dans les villes de Los Angeles, New York, Paris, Berlin, Londres, Barcelone, Milan et Shanghai. Le 8 juin le départ de la première d’entre-elles a été donnée à Los Angeles dans le bel écrin du Temescal Park, dans le quartier de Pacific Palisades. Les équipes adidas Runners de Los Angeles et des sportifs de tous niveaux étaient présents pour s’unir ensemble afin de soutenir l’action de Parley pour la préservation des océans. Une grande ferveur s’est créée jusque tard dans la soirée, sous un magnifique coucher de soleil californien.
La soirée s’est ensuite terminée avec un concert surprise du rappeur américain Anderson Paak.

La freediver Hanli Prinsloo et le surfer Gabriel Villaràn ont profité de l’occasion pour nous donner quelques conseils afin de réduire la quantité de plastique dans les océans. Chacun à son niveau peut avoir un geste pour la planète. Par exemple nous pouvons boire de l’eau dans des bouteilles réutilisables afin de jeter moins de plastique. Il est nécessaire de montrer l’exemple. A la plage, jeter les plastiques que nous trouvons dans l’océan ou sur le sable devant les autres vacanciers afin que l’action puisse être ancrées en chacun de nous.
Dans nos habitudes d’alimentation quotidienne, nous pouvons trouver des solutions simples. Chacun peut éviter de prendre des repas à emporter conditionnés dans des barquettes en plastiques jetables ou encore de ne pas accepter de café à emporter dans des gobelets fabriqués en matières non recyclables.

Un événement de grande ampleur qui a permis à adidas et Parley de faire passer d’importants messages pour servir une cause vitale en faveur de la survie de notre écosystème. Le premier moyen de lutter contre la pollution des océans par le plastique est de faire preuve de pédagogie.

All pictures by Fubiz Studio Talent : Eliott Fournié

 















Source: fubiz.net

Rating Inside the #RunForTheOceans Event by adidas & Parley in Los Angeles is 5.0 / 5 Votes: 2
Please wait...
Loading...